REGARDEZLESHOMMESDANSER

En Culture Buissonnière

CŒUR DE PIRATES

La flibuste des mots s’est emparée du cœur d’une génération

« My Generation » chantaient les WHO en 1965. Paroles prémonitoires qui annonçaient le « Clash » en devenir. L’héritage est déjà là, collant à cette drôle d’année ou les Beatles chantaient quelques rimes en français. Dylan s’électrisait, en fredonnant « que les temps changeaient »… Les rimes verbales accompagnaient déjà les premiers slogans contre la guerre du Vietnam.

Le vieux monde s’effritait comme une renaissance de l’esprit. La graine avait germé une petite décennie avant, sur la route. Un manifeste aujourd’hui disponible, celui d’une génération qui à juste titre, savait sans le décrire, prévoir l’avenir d’une révolution. Bien au-delà des poèmes, c’est la sensation à fleur de peau d’un  poète qui trace les frontières du possible. L’impensable devient visible. Entre ses écrits naitra la Beat Génération.

Béatitude, battement beat, le cœur roule au rythme des « cheminots » et de l’anarchisme social. La poésie comme arme de révolte - ne l’a-t-elle jamais été ? - Il y a chez ces bourlingueurs de la route, du François Villon.

Mais cette sensation de révolte née en 1944 pouvait-elle prévoir les bouleversement en devenir ? Non, naturellement… Autre que l’importance de la liberté écrite, qui sillonna les esprits bien au-delà d’un conte.

Jack Kerouac est l’un d’eux, mais pas le seul. Peut importe d’ailleurs, il ne reste que des traces écrites, des limbes d’images, trop loin du conformisme actuel, trop loin du fondamentalisme sexuel prôné par quelques ayatollahs en mal de reconnaissance bibliques,   pour qu’aujourd’hui on comprenne sans envie, cette génération de la béatitude.

Oui Kérouac et ses potes sont à l’origine de la Liberté. Poètes maudits de leurs succès. Jazzy puant l’alcool, guitares hurlantes aux sons des manifestions. LSD pour la découverte... My Génération chantaient les  WHO. Le disque blanc des Beatles sortira trois ans plus tard en 68, un morceau, Révolution. Danser sur le monde qui change.

 

 


R    E    G    A    R    D    E    Z       L    E    S      H    O    M    M    E    S       D    A    N    S    E    R